Chanson Cadet Roussel

Les origines de la comptine Cadet Roussel

Cadet roussel aurait été écrite dès le 15 ème siècle par Jean de Nivelles.
Cadet Roussel serait un bidasse roux dont les soldats de la révolution se moquent dans la chanson.

Cadet Roussel a trois maisons, (bis)
Qui n'ont ni poutres, ni chevrons, (bis)
C'est pour loger les hirondelles,
Que direz-vous d'Cadet Roussel ?
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !


Cadet Roussel a trois habits, (bis)
Deux jaunes, l'autre en papier gris, (bis)
Il met celui-ci quand il gèle,
Ou quand il pleut, ou quand il grêle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !


Cadet Roussel a trois chapeaux, (bis)
Les deux ronds ne sont pas très beaux. (bis)
Et le troisième est à deux cornes,
De sa tête, il a pris la forme.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !


Cadet Roussel a trois souliers, (bis)
Il en met deux dans ses deux pieds ; (bis)
Le troisième n'a pas de semelle,
Il s'en sert pour chausser sa belle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !


Cadet Roussel a trois cheveux, (bis)
Deux pour la face, un pour la queue, (bis)
Et quand il va voir sa maîtresse,
Il les met tous les trois en tresse.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !


Cadet Roussel a trois gros chiens, (bis)
L'un court au lièvre, l'autre au lapin ; (bis)
Le troisième fuit quand on l'appelle,
Tout comme le chien d'Jean de Nivelle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !


Cadet Roussel a trois beaux chats, (bis)
Qui n'attrapent jamais les rats ; (bis)
Le troisième n'a pas de prunelle,
Il monte au grenier sans chandelle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !


Cadet Roussel a marié (bis)
Ses trois filles dans trois quartiers ; (bis)
Les deux premières sont moins que belles,
La troisième n'a pas de cervelle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !


Cadet Roussel a trois deniers, (bis)
C'est pour payer ses créanciers ; (bis)
Quand il a montré ses ressources,
Il les resserre dans sa bourse.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !


Cadet Roussel ne mourra pas, (bis)
Car avant de sauter le pas, (bis)
On dit qu'il apprend l'orthographe,
Pour faire lui même son épitaphe
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !



Blog créé par Mathilde Soëte, que vous pouvez retrouver sur Google

A propos | Conditions d'utilisation | FAQ | Contact