Le carnaval et son Histoire

L'origine du carnaval remonte à une époque très lointaine, plus précisément à l'Antiquité. Les Babyloniens, les Grecs ainsi que les Romains ont été les premiers à honorer cette fête d'inversion des rôles, où les esclaves devenaient des maîtres et vice-versa pendant une journée.

Pour l'occasion, ils portaient des déguisements pour donner l'impression d'être réels. Devenu une sorte de tradition, le carnaval fut ensuite récupéré par l'église catholique qui l'a rattaché à la religion.
L'évènement portait d'abord le nom de « fête des fous » au Moyen-Âge avant de se changer en « enfant-évêque » puis finalement en « carnaval ». La fête des fous coïncide aujourd'hui avec l'Épiphanie. Elle est surtout marquée par l'inversion des rôles et des pouvoirs. L'enfant-évêque, quant à lui, a débuté un certain 28 décembre, correspondant à l'actuelle fête des Saints-Innocents.

La légende dit que ce jour, un enfant-évêque, dirigeant une ruée de bambins, allait d'une maison à une autre pour réclamer son dû. Au fil du temps, toutes ces fêtes qui célébraient le monde à l'envers, furent rassemblées dans ce que l'on appelle « carnaval ». Issu du latin « carne vale », qui signifie « sans viande », le carnaval se produit le 6 janvier jusqu'au mardi gras. Le carnaval constituait l'occasion pour tout le monde de porter des déguisements, de faire la fête, de faire des choses interdites sans être puni et d'entrer dans la peau d'un autre personnage, ne serait-ce que pendant quelques heures.

Puis est venu, toujours au Moyen-Âge, le fameux mannequin « Sa majesté Carnaval ». A la fin de la manifestation, les participants le brûlaient et chantaient une chanson intitulée « Adieu Carnaval ».

Petit à petit, le carnaval est devenu un événement commun à tous les peuples de la planète. Toutefois, l'Europe et l'Amérique du Sud sont aujourd'hui les deux continents qui l'honorent le plus.

Blog créé par Mathilde Soëte, que vous pouvez retrouver sur Google

A propos | Conditions d'utilisation | FAQ | Contact